Lorsque vous avez tort, il est sage de reconnaître ses erreurs et demander pardon. On nous a appris que demander pardon n’est pas une faiblesse mais plutôt une qualité indispensable pour préserver nos relations.

Mais sachez que les femmes ne voient pas vos excuses comme une force mais un aveu de faiblesse. Les excuses n’augmentent pas le respect ou la probabilité de vous faire pardonner mais elles augmentent votre culpabilité. Plus vous vous excusez et plus vous paraissez coupable et vulnérable.

Je suis sûr que la plupart vous n’êtes pas d’accord avec ces affirmations mais c’est la stricte réalité.

Exemple 1

Un jour, j’ai demandé à ma copine de m’accompagner à mon diner d’entreprise. Elle a refusé mon invitation car elle n’était pas motivée et préférait rester chez elle. Je lui ai dit que ce n’était pas grave et j’ai demandé à une amie proche de m’accompagner.

Lorsque je lui avais dit qu’une amie proche m’avait accompagné, elle était en colère contre moi. Je ne comprenais pas sa réaction car je n’ai rien fait de déplacer. Instinctivement, je me suis excusé.

Mes excuses l’ont encore plus énervé. Donc, je continuais à m’excuser encore et encore. Plus je demandais pardon, plus elle se mettais en colère. Mes excuses avaient aggravé la situation.

En repensant à la situation, je lui avais admis que j’avais commis une erreur alors que ce n’était pas le cas. Si je ne m’étais pas excusé, après quelques minutes elle se serait calmée et excusée de s’être emportée pour cette petite histoire.

Durant nos disputes, elle utilise cette histoire pour me convaincre que je suis une mauvaise personne et me faire culpabiliser. Sa réflexion est logique, si on regarde de plus près.

Voici ce qu’elle se dit : il s’est excusé donc il se sent coupable. Cette culpabilité est une vulnérabilité. Lorsqu’une nouvelle dispute surgit, je m’attaquerai à tout ce qui peut vous faire du mal car il vient de me blesser.

Exemple 2

Une autre fois, j’ai fait une remarque à propos de sa sœur, rien de bien méchant. Ma copine était très en colère contre moi. Mais cette fois-ci, je n’ai pas demandé pardon. Face à mon indifférence, elle a prétendu qu’elle était en colère contre sa sœur.

2 heures plus tard, toujours face à mon indifférence, elle m’a appelé pour s’excuser car elle n’avait pas à réagir de cette façon.

En résumé, ne vous excusez pas automatiquement car vous souhaitez calmer la situation. C’est la pire chose à faire. D’une part, cela ne fera qu’augmenter sa colère et d’autre part elle utilisera votre aveu de faiblesse contre vous durant la relation. Plus vous vous excuserez et plus elle les utilisera contre vous.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)